vendredi, juillet 07, 2006

Tomorrow Never Knows! Psyché...

Ca faisait longtemps que je ne vous avais pas parlé des Beatles :P

Mais a priori c'est des Beatles que vous ne connaissez pas beaucoup. Il s'agit de Tomorrow Never Knows qui est à la fin de l'album Revolver (1966 : celui précédant Sgt. Pepper). C'est une oeuvre complètement Lennonienne, qui est à mon sens l'ancêtre du Revolution n° 9 que j'aurais peut-être un jour le masochisme de vous mettre ^^. Ne vous y trompez pas, c'est de la musique psychédélique, c'est-à-dire, écrite sous l'emprise du LSD (ici pour ceux que ça intéresserait). Les seuls instruments sont une batterie, une basse et une voix, le reste, c'est des boucles.

Le début c'est une note, un instrument indien, puis la batterie rentre, sans prévenir, elle ne bougera pas : "poum tchak poum pada". C'est une caisse claire sans timbre. La basse fait juste une note aussi, un Do, qu'elle tiendra jusqu'au bout aussi. On entend des bruits bizarres à gauche. Je tiens à avertir que ce morceau est beaucoup plus intéressant à écouter avec un casque. La on entend le début de la chanson "turn off your mind, relax and float down stream", john a enregistré deux fois, deux pistes différentes pour la gauche et la droite. On entend différents bruits étranges, difficile de se représenter d'où ils sortent, puis arrive le pont du milieu qui commence par une boucle de violon a l'envers je pense, suis une deuxième. A droite on entend quoi? C’est de la guitare à L'ENVERS des petites phrases très courtes incompréhensibles, dignes d'un Syd Barett la tête à l'envers. Puis la voix revient : "love is all and love is everyone, it is knowing" ne cherchez pas à comprendre, c'est une révélation lysergique. De même vous aurez du mal à écouter la couleur de vos rêves sans prendre d'acide. Il y a un tambourin à droite. La voix meurt. La batterie s'arrête d'un coup "non, je n'ai plus envie de jouer". Du piano? Fin de la note indoue. C’est fini. Il faudra attendre le prochain album pour comprendre ce qui a été dit. Personnellement, je peux très facilement écouter cette chanson en boucle. Mais je comprends tout à fait qu'on aime pas le psychédélisme, c'est comme le Jazz, il faut être mûr musicalement ^^ (je la ressortirai souvent celle-là, tiens) non je plaisante.
Bonne écoute, si vous voulez avoir accès à la sagesse du lendemain voici les paroles

si vous voulez en savoir plus (en anglais)

Floby

3 commentaires:

Victoria a dit…

mdr :p toujours le même attrait pour le LSD mon chou... ça m'étonne pas de toi ^^ enfin, cool chanson, mais moi je l'ai en vynile c'est encore mieux.

p.s.: pour ceux qui se demanderaient ce que je fous là en plein match de finale, sachez que je regarde la télé en meme temps, c'est juste à côté ^^

Victoria a dit…

LOL je viens de m'apercevoir du petit foutage de gueule dans les dernières lignes... :p On arrête de se moquer !

Floby a dit…

Foutage de gueule? non ^^
Pour le LSD, je me suis tellement renseigné que j'en ai plus besoin...