jeudi, août 24, 2006

The New Pornographers



Back for more, hein ?
La fin des vacances sonne la renaissance de Drop That Phone ! Un mal pour un bien quoi...

Et pour reprendre avec le sourire : de la pop...
Accords quouasiment arpègiques, grattés lentement, et petite touche de piano... Deux coups de tom basses, trop bons, la voix : jolie.
Deuxième voix bien placée, qui monte lorsque l'homme descend, sur "Altough It", et "Heroic", trois syllabes qui rentrent dans la tête très facilement. La discrète cymbale est bien employée.
Vient ensuite une partie symphatique, mais pas transcendante, où la voix féminine prends l'avantage sur son "hétérologue" ^^. Puis, à partir de 02:30, 'pouvez monter le son, ça décoiffe !!! Polyphonie de bâtard, ça part en B.M.O, c'est épique, les breaks de batterie sont fous, et les choeurs fantastique... Normalement, à partir de 04:10, le son baisse, mais j'ai modifier un peu la chose, parce que, comme je l'ai déjà dit, je trouve dommage que les chansons se terminent par une baisse de volume.
P.S : Ne faites pas attention au nom ^^. La légende raconte que ce serait à cause d'une citation, mais le leader le nie.
P.P.S : A suivre, un dossier Rock En Seine...

-> Les paroles

Hadrien

2 commentaires:

Léo a dit…

j adore la petite reference a def jam merci ca fait toujours plaisirs.

Hadrien a dit…

Derrien, c'est gratouit !