mercredi, juin 25, 2008

Todd Rundgren. En fait, Foals.


Je suis complètement désolé, mais j'ai eu une panne de disque dur, alors je n'ai pas pu mettre la chanson que je voulais. J'ai du me rabattre sur mon disque dur interne, qui n'est pas très fourni. Mais j'ai quand même réussi à vous dégotter un petit truc sympa.
C'est sur la B.O. du film des Daft Punk, Electroma, avec pas eux dedans. C'est même une des chansons les plus importantes. Parce que c'est la chanson d'ouverture.

Bon, en fait, nan, je viens de m'apercevoir que ma version est coupé à la hâche, donc je vais pas la mettre. Les joies du téléchargement vous prive de "International Feel", de Todd Rundgren.

Fouillons donc encore un poil.
Ah tiens, Foals, ça faisait longtemps.

Ils sont fans de percus dans ce groupe, ça fait plaisir. Je vais vous faire écouter la chanson qui m'a le plus plu la première fois. C'est toujours vrai, mais je l'ai pas écouté beaucoup encore (l'alboum).

Bah voilà, c'est l'histoire d'une grosse percu, qui passe en lo-fi de temps en temps. Et qui est en permanence saturé. Elle a des copines, ce sont des nappes de guitares échoïsées à plus savoir qu'en foutre.
La voix arrive ensuite; j'aime la façon dont les instruments et les voix tournent autour de la batterie, seul point fixe et linéaire dans le monde de Red Sock Pugie.
1 minute.

Viennent ensuite, des nappes de synthé et enfin un rythme coérent à la gratte. Le batteur entame alors un rythme très galopant sur l'arceau de sa caisse claire. Et qui dit rythme galopant, dit rythme qui arrive au galop ! Et PAN ! C'est parti ! La batterie devient un peu plus house, très binaire (qui a dit facile !?).
Ensuite, on revient au rythme d'intro. Et c'est reparti pour un tour !

J'adore le clavier. Ecoutez bien, sur la partie house, de votre enceinte droite ou de votre écouteur droit, sort le synthé. Il suit les même notes que la voix et la guitare à gauche et est donc très facile à repèrer. Et la meilleure partie, c'est après la première phrase musicale (1:34). Quand la voix alterne deux notes à chaque croche, et bien le clavier en fait autant, et c'est vraiment magique.
Surtout que, il faut se l'avouer, c'est un peu easy-listening, mais c'est vachement prenant, et ça donne super envie de tendre les bras, et de tourner en regardant le ciel pour tenter vainement de s'envoler du tristoune plancher des tristounes vaches.

Hadrien


Découvrez Foals!

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Erreur : la chanson d'ouverture est bien de Todd rundgren néanmoins il s'agit d'"Internationnal feel"

Hadrien a dit…

Je n'ai jamais dit le contraire :).
Et je n'ai pas mis International Feel parce que j'ai une version de merde. Apparemment, je n'ai pas été très clair.
En fait, j'ai fait une mise en abime de mon travail de recherche hebdomadaire.

La première partie concerne une toute autre chanson, non-mentionnée dans ces lignes. Ensuite, je pense Todd Rundgren, mais je peux pas. Et finalement, j'ai mis Foals.

Anonyme a dit…

Ouaip bah je préférais ce que faisait Todd Rundgren dans les 70's ^^

martin a dit…

C'est dommage que tu ne parles que de la chanson en te contentant de la décrire (ce que tout le monde pourrait faire, puisqu'il suffit juste de l'écouter).
Je pense qu'il aurait été plus pertinent de présenter le style du groupe, à quoi ca pourrait se rapprocher (histoire d'élargir un peu). En fait je suis décu que tu n'évoques pas une seule fois le math rock (don caballero, battles qui se rapproche plus de foals).