mardi, décembre 02, 2008

Map Of Africa


Who. J'aime bien commencer mes articles par "Who". Ça fait genre. Mais bon, là, les enfants, c'est du groove puissance 10 000. Je nous ai trouvé un petit morceau de derrière les fagots, avec un nom à coucher dehors ( allez-y, chercher sur Youtube leur clip :D !). Tellement à coucher dehors, que je n'ai pas trouvé sur Deezer. Donc, si vous la voulez, et honnêtement, elle vaut tellement le coup, c'est ICI (Clic-Droit, ouvrir dans une nouvelle fenêtre) et pas ailleurs. Prêt ? On y va.
Je n'ai pas grand chose à dire sur ce morceau qui frise la perfection à tout point de vue. A part qu'il faut bien écouter le vibraphone sur tout le morceau, celui qui frappe tout les temps. A jouer, ça doit quand même être à se pendre.

Et sinon, repérer les deux syncopes par grilles. C'est un grand classique quand on veut groover, mais c'est toujours aussi jouissif.
Pour bien reperer ces deux petites choses, il y a un exercice très simple. Compter ! De préférence avec un mouvement. Genre en tapant sur la table avec un doigt. Et maintenant, on écoute le clavier ou la basse, et on regarde son doigt. Et on voit qu'une fois sur deux, on change d'accord alors que le doigt est en haut ! C'est ça, entre autre, une syncope, c'est quand ça attaque sur le haut du doigt.

Nan, mais le mieux. Le truc absolu. LE son. ZE son. Ever. C'est la guitare. Celle qui fait 4 notes et un glissendo. Elle a un son. Mais un son. Un vrai putain de son à se taper le cul par terre. Tout en finesse, tout en écho maitrisé, tout en harmonie, tout en contrôle de la descente. C'est du putain de grand art. C'est fabuleux, extraordinaire.
Et puis, ce piano, qui part d'on ne sait où, et qui fait d'un solo un accord par mesure. Ouf. Et puis ces deux voix de noirs ténebreux, dont un avec une voix grave de chez grave. "Black Cat Bone".
Et enfin, last but not least, la batterie. Ces toms, cette caisse claire, ces breaks. Tout me rend dingue dans cette chanson, je crois que je l'écoute en boucle depuis 4h de l'aprèm', c'est une tuerie totale.

C'est marrant, moi qui pensait ne pas avoir grand chose à décrire ou dire sur cette chanson... J'étais parti pour parler d'autre chose, mais c'est pas grave, ce sera pour une autre fois ! Enfin... Sur ce, je vous laisse, je vais écouter Map Of Africa - Bone. Et kiffer ma race, encore une fois. Et encore une fois. Et encore une fois. Et encore une fois. Et encore une fois.

GROS BISOUS !

Ache-Drien.

3 commentaires:

Buddy a dit…

sympathique tout ça

Buddy a dit…

Cependant, je vais faire chier e monde , mais je pense (avec certitude) qu'il s'agit d'un petit Wurli et pas d'un vibraphone ^^

Hadrien a dit…

Wurli... Effectivement, pourquoi pas :). Eh, t'as noté l'erreur de rythme du clavier (du à la post-prod) à 1:34 ? C'est marrant.

Tchuss !